Retour

Menaces de mort contre des policiers de Trois-Rivières

Un homme de Trois-Rivières fait face à des accusations de menaces de mort à l'endroit de policiers et du directeur général des Artisans de la Paix, Robert Tardif. Jean-Sébastien Joubert a comparu lundi.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

L’homme de 44 ans est connu des services policiers pour ses problèmes psychologiques et pour ses multiples publications sur les réseaux sociaux.

Il avait comparu une première fois le 28 juillet dernier pour des menaces de mort qu’il aurait proférées contre les agents Dexter Doucet et Jean-Patrick Gobeil ainsi que contre l’ensemble des policiers de la Ville de Trois-Rivières.

Jean-Sébastien Joubert a été arrêté à nouveau dimanche à Shawinigan, après l’émission d’un mandat d’arrestation.

« Dans les dernières semaines, M. Joubert aurait proféré des menaces par le biais des médias sociaux qui étaient destinées à plusieurs citoyens, en particulier M. Tardif », indique le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la police de Trois-Rivières.

Il subit actuellement une évaluation psychiatrique sur son aptitude à comparaître et doit être de retour devant le tribunal le 13 novembre.

D'autres accusations pourraient suivre dans ce dossier, notamment pour des propos diffusés sur Facebook à l'encontre d'une juge.

La « preuve » Facebook

Me François Vigeant rappelle que les publications sur les réseaux sociaux peuvent être présentés en preuve et retenues contre nous.

L’avocat explique que Facebook est une source de renseignements privilégiée tant pour les enquêtes policières que pour les avocats lors de poursuites civiles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine