Retour

Micropuçage des animaux : gare aux charlatans, prévient la SPA Mauricie

La Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie rappelle que l'implantation d'une micropuce chez un animal de compagnie devrait être faite par un vétérinaire ou à tout le moins sous sa supervision. L'organisme sert cet avertissement après que des citoyens lui aient signalé qu'une personne de la région qui n'est pas vétérinaire offre ses services pour le micropuçage.

La SPA Mauricie ne veut pas identifier la personne en question, mais précise que ses activités ont lieu en Mauricie.

L'organisme reprend ainsi la position de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec, qui soutient que seuls les médecins vétérinaires membres de l'Ordre sont autorisés à implanter une micropuce sur les animaux, et ce, peu importe leur provenance. La SPA rappelle qu'une telle intervention comporte des risques d'infection chez l'animal, d'où l'importance qu'elle soit faite par un professionnel.

Depuis le 15 février dernier, la SPA Mauricie implante une micropuce chez tous les chats et les chiens disponibles à l'adoption. Cette intervention est pratiquée par le vétérinaire de l'organisme ou sous sa supervision immédiate par une technicienne en santé animale, tel que recommandé par l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec.

La micropuce est un moyen d'identification optionnel qui s'ajoute à la licence obligatoire prévue au règlement municipal concernant la garde d'animaux des municipalités de Trois-Rivières, Shawinigan, Saint-Boniface et Saint-Étienne-des-Grès.

Plus d'articles

Commentaires