Retour

Mise à jour - La Commission scolaire de la Riveraine victime d'un « canular »

Des parents d'élèves de la Commission scolaire de la Riveraine ont été plongés dans la confusion après avoir cru que les écoles étaient fermées pour la journée, en raison des conditions météorologiques, ce qui n'était pas le cas.

Tôt ce matin, les médias de la région ont reçu des courriels d'une adresse de la Commission scolaire les avisant que les écoles étaient fermées. Jointe au téléphone, la responsable des transports de la Commission Julie Robichaud a ensuite confirmé qu'il s'agissait d'un « canular ».

La direction a ouvert une enquête interne et n'exclut pas la possibilité de déposer une plainte à la Sûreté du Québec (SQ). Des représentants de la Commission ont prévu rencontrer la SQ jeudi après-midi.

La Commission scolaire a retracé les deux adresses IP qui auraient servi à faire le canular. La secrétaire générale responsable des communications et de l'information, Johanne Croteau, affirme que les courriels ont été envoyés à partir du Centre-du-Québec : l'un des appareils utilisés se trouve sur le territoire de la Commission, l'autre non.

Confusion chez les transporteurs et les parents

La Commission scolaire de la Riveraine affirme que cette confusion a causé des désagréments aux entreprises qui offrent le transport par autobus et aux parents d'élèves.

La responsable des communications affirme toutefois qu'il n'y a pas eu d'incidents majeurs, tels qu'un enfant oublié sur le bord de la rue.

Johanne Croteau reconnaît que la Commission doit assumer une partie des torts dans cette affaire. Elle a expliqué qu'un oubli lié au changement de serveurs de la Commission aurait permis aux deux personnes de réussir à envoyer les courriels.

La Commission scolaire va dorénavant toujours indiquer bien en évidence sur son site internet si les écoles sont ouvertes ou fermées. 

Johanne Croteau souligne que le courriel reçu par les médias, les transporteurs et la Sûreté du Québec renfermait le même message officiel habituellement transmis aux médias. « C'était crédible ce qu'ils ont reçu », ajoute-t-elle.

La Commission scolaire de la Riveraine, dont le siège social est situé à Nicolet, a dû répondre à beaucoup d'appels et de messages de parents sur Facebook pour rectifier les faits.

Avec les informations de Pierre-André Cloutier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine