Retour

Mise en échec illégale : la famille du joueur en cause conteste la décision de Hockey Mauricie

La famille du joueur qui a asséné une mise en échec illégale au jeune hockeyeur Jérémy Duchesne-Sauriol, en décembre dernier à Trois-Rivières, veut faire casser la décision de Hockey Mauricie devant le comité de discipline régional.

À la suite d'un rapport d'événement exigé auprès de l'arbitre, Hockey Mauricie a imposé huit matchs de suspension au joueur en cause en plus d'être privé des matchs en séries éliminatoires.

La famille du joueur a décidé d'en appeler de cette décision devant le comité de discipline régional. Dans une lettre en appui au joueur qui a fait la mise en échec, le président du hockey mineur de Shawinigan-Sud, remet notamment en question la véracité du rapport de l'arbitre.

L'appel de la famille du joueur sera entendu mardi soir et la décision du comité de discipline sera rendue d'ici une semaine.

Si la famille n'est toujours pas satisfaite de la sanction, elle pourra encore en appeler de la décision, cette fois auprès d'Hockey Québec.

Le fil des événements

Jérémie Duschesne-Sauriol a été victime, en décembre dernier, d'une mise en échec par-derrière, une pratique interdite dans le hockey mineur, alors qu'il n'avait même pas la rondelle en sa possession.

La famille de Jérémy Duchesne-Sauriol a dénoncé la sanction disciplinaire imposée à l'adversaire qui avait poussé l'adolescent tête première dans la bande. La famille avait porté plainte à Hockey Mauricie qui disait ne pas pouvoir intervenir, car aucun rapport d'événement n'avait été rempli.

Après la diffusion du reportage diffusé à Radio-Canada, l'arbitre a été dans l'obligation de produire un rapport de match pour clarifier les circonstances de la mise en échec illégale qui a occasionné une importante commotion cérébrale à l'adolescent de 16 ans.

C'est à la suite de ce rapport que l'organisation Hockey Mauricie est revenue sur sa décision et a imposé la suspension du joueur.

Plus d'articles