Retour

Mobilisation au Cégep de Trois-Rivières contre les compressions en éducation

La dénonciation des compressions budgétaires imposées par Québec dans le réseau de l'éducation continue de s'organiser. Une chaîne humaine formée d'une centaine d'enseignants, professionnels et membres du personnel de soutien a été organisée jeudi midi au Cégep de Trois-Rivières dans le cadre du mouvement « Je protège mon école publique ».

Au lendemain d'une première journée de grève cet automne qui a rassemblé 35 000 enseignants, presque autant de parents ont confirmé qu'ils participeraient à l'une ou l'autre des activités de mobilisation se déroulant aux quatre coins de la province, ce jeudi.

Au Cégep de Trois-Rivières, une soupe solidaire a notamment été servie sur l'heure du diner, avant que des discours soient prononcés et qu'une chaîne humaine soit formée. Des enseignants ont par la suite donné leur cours à l'extérieur du Cégep. D'autres ont fait des corrections ou rencontré des étudiants à des tables installées devant l'établissement.

Les syndiqués voulaient que le public puisse voir quelles sont leurs tâches, mais ils voulaient aussi signifier leur mécontentement au gouvernement.

Le 1er septembre dernier, des chaînes humaines avaient été organisées autour de deux écoles de la Mauricie et de quatre du Centre-du-Québec, alors que plus de 200 chaînes avaient été formées à travers le Québec. 

D'autres journées de mobilisation à venir

Le mouvement « Je protège mon école publique » a été lancé au printemps dernier. Depuis, quatre grandes journées de mobilisation ont été organisées, incluant celle de jeudi. Une autre est déjà prévue pour le 2 novembre prochain.

Le président du Syndicat des professeurs du Cégep de Trois-Rivières rappelle que les moyens de pression durent depuis plusieurs mois et qu'ils devraient s'intensifier dans les mois à venir. « On a voulu s'inscire dans ce mouvement-là, parce qu'on considère que les attaques du gouvernement viennent fragiliser notre organisation, mais aussi l'ensemble du réseau de l'éducation », explique Jean Fournier.

Les employés du Cégep de Trois-Rivières sont en négociations avec Québec pour le renouvellement de leur convention collective. Vendredi dernier, les enseignants de l'établissement ont voté en faveur d'un mandat de grève à 84 %

Plus d'articles

Commentaires