Retour

Mobilisation pour sauver l'église de Pierreville

Une trentaine de citoyens de Pierreville se sont rassemblés dimanche pour manifester leur opposition à la démolition de l'église Saint-Thomas, au coeur de la municipalité.

La municipalité de Pierreville souhaite raser l'église pour permettre à une coopérative de santé et une pharmacie, déjà existantes, de déménager sur le site.

Les opposants au projet dénoncent cette destruction du patrimoine religieux.

L'église Saint-Thomas a été désacralisée en octobre. Selon le maire de Pierreville, elle nécessite des travaux de restauration estimés à 500 000 $. Un coût trop élevé, dit André Descoteaux, pour les quelque 2200 habitants.

Au conseil municipal, un seul élu, sur les 7, a signifié son opposition au projet en votant contre une entente conclu le 7 janvier entre la municipalité de Pierreville et la Coopérative de solidarité et de santé Shooner-Jauvin.

En vertu de cette entente, la Coopérative de solidarité et de santé Shooner-Jauvin achèterait le terrain et l'église pour 1 $. Elle prendrait en charge la démolition de l'église et construirait un nouveau bâtiment sur le site. Elle y déménagerait ses installations, tout comme la pharmacie.

La municipalité de Pierreville, elle, offrirait à la coop un coup de pouce financier de 300 000 $.

Pour être effective, cette entente doit d'abord recevoir l'aval du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire.

La municipalité et la coop espèrent pouvoir procéder à la démolition de l'église au mois de mars.

L'avenir de l'église Saint-Thomas suscite des débats depuis plusieurs années.

En 2012, une autre manifestation avait eu lieu pour dénoncer l'abandon d'un projet de reconversion de l'église en complexe communautaire.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité