Retour

Mort à la Maison Carignan : réouverture de l’enquête policière

La police de Trois-Rivières va rouvrir l'enquête au sujet de la mort d'une jeune femme à la Maison Carignan. Lyndia Hamel, 21 ans, a succombé à une surdose de drogue dans le centre de thérapie pour dépendances de Trois-Rivières.

À la lumière d'une demande présentée au service de police contenant de nouvelles informations, la direction du service de police de Trois-Rivières a décidé d’entreprendre de nouvelles démarches d'enquête pour tenter de faire la lumière sur cette affaire survenue en décembre 2016.

Le dossier sera ensuite déposé au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui décidera s'il y a matière à déposer des accusations ou non.

Son ami d'enfance Étienne Fréchette a confié à Radio-Canada qu'il considère, notamment à la lecture du rapport du coroner Pascal Pelletier, que l’enquête policière menée après la mort de la jeune femme est incomplète. Selon lui, il y aurait eu négligence criminelle.

Par ailleurs, la réouverture de cette enquête policière n'empêche pas la tenue de l'enquête publique du coroner annoncée il y a quelques mois.

Les dates de cette enquête publique devraient être connues prochainement.

Avec les informations de Marie-Pier Bouchard

Plus d'articles