Les artistes du Cirque Éloize ont présenté le spectacle Nezha à la presse jeudi soir à la Cité de l'énergie de Shawinigan.

Un texte d'Anne-Marie Lemay

Nezha- l’enfant pirate est un spectacle relevé, qui mise sur des acrobaties époustouflantes et le décor naturel de la Cité de l’énergie. Un bateau échoué, un crâne gigantesque et une chute d’eau géante se greffent à la beauté des lieux présentés par l’amphithéâtre tournant.

Nezha raconte l’histoire d’une orpheline qui devient la plus redoutable pirate de tous les temps.

Le récit repose sur quelques paroles en voix hors champs qui se veulent sages et assez clichées. (« poursuit ton rêve et n’abandonne jamais »). La quête de l’héroïne devient plutôt secondaire même si la musique souligne une tension dramatique quasi constante.

L’univers asiatique dans lequel on plonge est davantage un prétexte pour enchaîner une grande diversité d’acrobaties dans un rythme soutenu.

Les spectateurs présents jeudi ont chaudement accueilli ce nouveau spectacle.

Un seul numéro de Nezha a paru moins fluide (la toute première scène de combat) mais gageons qu’en peu de temps, la troupe corrigera cette petite faiblesse. Surtout que, pour une première, les enchaînements étaient d’une efficace rapidité.

Le Cirque Éloize s’installe pour 5 ans avec ce spectacle à la Cité de l’énergie. Il s’agit de la toute première résidence permanente de cette troupe qui parcourt le monde depuis 25 ans.

La représentation s’est déroulée sans anicroche malgré la canicule.

Plus d'articles