Retour

Notre-Dame-du-Mont-Carmel ne veut pas des Hells Angels chez elle

Le conseil municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, en Mauricie, a modifié sa réglementation de zonage pour éviter que des groupes de motards criminels ne viennent s'installer sur son territoire. Plusieurs informations ont laissé croire aux élus de la municipalité que la section de Trois-Rivières des Hells Angels cherchait à y emménager.

Les conseillers de Notre-Dame-du-Mont-Carmel ont modifié mercredi soir le règlement de zonage de la zone commerciale située le long de la route 157. Ils ont précisé que les salles de réunion ou de congrès ne seront désormais plus acceptées dans cette zone.

Les conseillers municipaux ont voulu agir de manière préventive pour éviter qu'un groupe ne puisse s'établir à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. En entrevue à Chez nous le matin, le maire de la ville, Luc Dostaler, a révélé que plusieurs sources, notamment des sources policières, ont informé les élus que des membres de groupes criminalisés avaient été aperçus sur le territoire de la municipalité.

Luc Dostaler explique que depuis que ces informations sont parvenues à leurs oreilles, ses collègues du conseil municipal et lui ont étudié ce que d'autres municipalités ont fait dans des situations similaires.

Un trou dans la réglementation maintenant comblé

« En faisant l'examen de notre réglementation, on s'est rendu compte qu'une partie de la zone commerciale située le long de la route 157 permettait des salles de réunions ou de conférences », a rapporté le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. « On se doute assez bien qu'il n'y aura pas de gros centre des congrès qui va venir s'installer sur cette partie de la route. On ne croit donc pas que ça brime un futur développement que de retirer cet usage-là. Par contre, ça met des munitions dans nos poches. »

Notre-Dame-du-Mont-Carmel avait adopté il y a quelques années un règlement anti-bunker, à l'instar de plusieurs autres municipalités québécoises. Ce règlement concerne la structure des bâtiments, et interdit, par exemple, les vitres blindées.

Le maire Dostaler estime aussi que la réglementation municipale interdirait aussi que les Hells Angels s'installent dans une résidence privée. « Dans une zone résidentielle, le seul usage permis est résidentiel », résume-t-il.

Plus d'articles

Commentaires