Retour

Nouvelle image des Cataractes : « On tombe un peu dans le folklore » - Conseil de la Nation Atikamekw

La nouvelle campagne publicitaire des Cataractes de Shawinigan, dévoilée mercredi, fait réagir.

On y voit trois hockeyeurs qui portent un maquillage rappelant les guerriers autochtones.

Sur les médias sociaux, on peut lire les commentaires de gens qui trouvent cette publicité offensante.

Le vice-président des communications de l'équipe, Bryan Perro, maintient sa position et affirme que s'il y a une controverse, elle se vit au Canada anglais et aux États-Unis seulement. Bryan Perro précise que si les communautés autochtones avaient manifesté de l'opposition, l'organisation aurait fait volte-face. De plus, il dit bénéficier de l'appui de la communauté et ajoute que le site web de l'équipe est très achalandé depuis le dévoilement de la nouvelle campagne.

La Ligue de hockey junior majeur du Québec se dissocie complètement de cette initiative publicitaire, affirmant ne pas avoir donné son accord à ce concept, ni même été consultée à ce sujet. Un porte-parole précise que la ligue n'endosse pas du tout ces images.

Le Conseil de la Nation Atikamekw réagit

Le Conseil de la Nation Atikamekw, qui a réagi par voie de communiqué, vendredi, affirme que l'« on tombe un peu dans le folklore », mais précise qu'il choisit de croire l'organisation des Cataractes lorsqu'elle affirme qu'il n'y avait aucune intention malicieuse.

« Nous croyons que le concept aurait dû être plus approfondi et recherché en consultant des Autochtones qui connaissent la symbolique derrière les peintures sur le visage et les habits portés lors d'événements particuliers. »

Dans ce communiqué, le Conseil se réjouit de l'évolution de la société, rappelant la controverse qu'avait suscitée le logo de la Ville de Shawinigan il y a une vingtaine d'années. « Certains commentaires avaient été très négatifs à l'endroit des "Indiens", terme abondamment utilisé à l'époque. »

Le Conseil de la Nation Atikamekw profite de l'occasion pour inviter les Cataractes à transposer cette image sur la glace en repêchant des joueurs autochtones, affirmant qu'un excellent jeune joueur atikamekw était disponible au dernier repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le Conseil conclut sur une question. « Si les gens de Shawinigan apprécient cette nouvelle image de marque et si cela est vraiment fait de façon respectueuse, pourquoi en serions-nous offusqués? »

Plus d'articles

Commentaires