Retour

Nouvelles séances de négociations entre Delastek et le syndicat

Une nouvelle série de négociations aura lieu en fin de semaine entre Delastek et le syndicat. Une cinquantaine d'employés de l'usine de Shawinigan sont en grève depuis plus de 16 mois.

Le président de l'entreprise, Claude Lessard, a bon espoir d'en arriver à un règlement. Joint au téléphone, il a dit souhaiter que le conflit prenne fin.

Le syndicat espère aussi que les négociations aboutissent. « De notre côté, on a une volonté [...], c'est ce qu'on essaie depuis le début de la grève, de tenter de régler ce conflit-là », affirme le représentant national d'Unifor, Luc Deschêsnes.

Le salaire sera au coeur des négociations. La question de la classification des nouveaux employés sera un autre enjeu important. Des gens ont été embauchés après le début de la grève pour faire de la recherche et du développement. Les syndiqués en grève, eux, font partie de la section production.

Deux employés congédiés obtiennent gain de cause

Deux employés congédiés par l'entreprise Delastek demeureront finalement à l'emploi de l'entreprise.

Dans un jugement rendu le 21 juillet, le Tribunal administratif du travail a statué que Sébastien Doyle et Rock St-Louis avaient été licenciés sans cause juste et suffisante par Delastek.

Delastek avait mis fin à leur emploi le 4 janvier 2016, alors que les syndiqués étaient en grève depuis plus de 8 mois.

Le représentant d'Unifor, Luc Deschesne, salue la décision du tribunal administratif.

Joint au téléphone, le président de Delastek, Claude Lessard, a indiqué qu'il n'ira pas en appel. Il ajoute qu'en mettant fin à leur emploi, les employés auraient eu accès à leur paie de vacances, alors qu'advenant un retour au travail, d'autres employés auront priorité sur la liste de rappel.

D'après les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine