Retour

Ocsobre : Pierre Karl Péladeau se prive de poutine pour soutenir des jeunes toxicomanes

En ce mois d'octobre, le Centre d'aide aux adolescents avec des problèmes de dépendance et de toxicomanie, le Grand Chemin, a lancé une campagne de financement bien particulière: le défi Ocsobre.

Un texte d'Amélie Desmarais

Pour amasser des fonds et soutenir les jeunes avec des problèmes de consommation, l'organisme demande aux participants de s'engager à se défaire d'une mauvaise habitude pendant un mois. « Ils se mettent un défi pendant tout le mois d'octobre, présice le directeur général David Laplante. [L'objectif] c'est de se débarrasser de cette habitude-là. »

Des centaines de participants se sont inscrits sur le site web pour relever le défi, dont plusieurs personnalités québécoises: Pierre Karl Péladeau a accepté de se priver de poutine pendant tout le mois d'octobre, Éric Salvail a mis de côté les croustilles, Damien Robitalle les réseaux sociaux et les membres du groupe QWARTZ les bonbons.

Un réconfort pour les jeunes en thérapie 

De voir des centaines de personnes se priver pendant un mois pour les soutenir apporte un baume aux jeunes en thérapie dans les différents centres de l'organisme. Âgé de 17 ans, Yan est arrivé au centre le Grand Chemin, à Saint-Célestin, il y a 6 semaines pour se défaire d'une dépendance aux drogues. « Moi je trouve que c'est une bonne idée parce que ça fait voir un peu aux gens qu'est-ce qu'on vit à plus petite échelle, dit-il. Qu'est-ce qu'on vit [lorsqu'on] arrête une mauvaise habitude pendant un mois, et bien nous c'est d'arrêter de consommer toute notre vie. » 

Jade, quant à elle, a fait son entrée au centre il y a deux semaines. La jeune fille de 15 ans tente aussi de mettre fin à sa consommation de drogues.

Offrir gratuitement des thérapies aux jeunes

L'objectif de l'Ocsobre est d'amasser des fonds pour offrir des thérapies gratuites à des jeunes de 12 à 17 ans avec ou en voie de développer des problèmes de consommation d'alcool, de drogues et de jeu pathologique. « Quelque 300 adolescents passent dans les trois centres au Québec », précise le directeur général David Laplante. Les trois centres de l'organisme qui aide les jeunes de partout au Québec depuis 1989 sont situés à Québec, Montréal et Saint-Célestin. L'organisme a permi d'amasser près de 44 000$ jusqu'à présent.

Les artistes qui ont accepté de s'associer à l'Ocsobre font, pour la plupart, beaucoup plus que de se priver pendant un mois. Plusieurs d'entre eux présenteront des spectacles au cours des prochains jours, dont un qui aura lieu le 27 octobre à la salle J. Antonio Thompson à Trois-Rivières.

Avec les informations de Valérie Houle

Plus d'articles

Commentaires