La direction de l'usine Kruger à Trois-Rivières cherche toujours à diminuer les mauvaises odeurs générées par le nouveau procédé de production. Depuis quelques semaines, Kruger à procédé à des tests poussés pour identifier l'origine précise de ces mauvaises odeurs.

Un texte de Pierre Marceau

Les boues produites par la nouvelle machine à carton produisent des odeurs, car elles sont trop humides pour être brûlées.

Elles sont entreposées dans la cour de l'usine pour ensuite être envoyées à Bromtownville afin d’être traitées.

La direction de l'usine a donc décidé de réduire au minimum la quantité de boue dans la cour de l'usine en assurant plus de transport vers Bromptonville.

« L'objectif est de ne pas dépasser les 30 % de capacité de notre site où les boues sont regroupées », précise Nicolas Cloutier.

D'autres mesures sont aussi à l'essai pour réduire les mauvaises odeurs. Un produit chimique est présentement à l'étude pour s'attaquer directement à la molécule responsable des odeurs.

Le directeur général de l’usine Kruger de Trois-Rivières tente de se faire rassurant : « C'est sûr qu'on prend l'affaire très au sérieux puisqu'on est en pleine ville. On va en venir à bout c'est certain » dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine