Retour

Oléoduc Énergie Est : manifestation à Trois-Rivières

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté, mardi après-midi, à Trois-Rivières, contre le projet d'oléoduc Énergie Est, de la compagnie TransCanada. Le rassemblement se tenait à l'hôtel Delta, où la compagnie avait organisé une séance d'information sur son projet.

La manifestation avait été organisée par le Comité vigilance hydrocarbures de Trois-Rivières. Des membres du Parti vert et de Québec solidaire étaient au nombre des protestataires. Les opposants au projet estiment que l'oléoduc ne serait pas sécuritaire. 

« Je crois qu'on a déjà suffisamment de pipelines à travers la planète. On peut déjà faire circuler 90 millions de barils par jour, pourquoi encore plus? Tout le monde nous dit qu'il faut réduire nos émissions. Ce n'est pas en construisant un pipeline qui transporte du pétrole qu'on va réduire nos émissions. C'est impossible », affirme Marc Brullemans, du Comité vigilance hydrocarbures de Trois-Rivières.

Changements à Maskinongé

Au cours de la séance d'information, TransCanada a annoncé une modification de ses plans dans les limites de la localité de Maskinongé.

La compagnie propose maintenant de construire sa station de pompage à 1,5 kilomètre plus à l'est que ce qui était initialement prévu. Les autorités municipales avaient demandé ce changement afin d'éloigner la station de pompage de sa zone urbaine. « On a constaté qu'il y avait un certain nombre d'irritants associés à l'emplacement original. On a regardé sur le plan de l'ingénierie et de l'environnement ce qui était possible en termes de déplacement. Finalement, on a trouvé une façon de déplacer cette station de pompage d'environ 1,5 kilomètre vers l'est, ce qui semble faire l'affaire de toutes les parties concernées », explique le porte-parole de TransCanada, Tim Duboyce.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine