Retour

Opération Nez rouge reprend du service : bénévoles recherchés à Trois-Rivières

Opération Nez rouge a repris du service à l'approche de la période des fêtes. À Trois-Rivières, les bénévoles ont procédé à 98 raccompagnements au cours de la première fin de semaine alors qu'Opération Nez rouge a franchi le cap historique du deux millionième raccompagnement samedi soir.

Si les débuts de l'opération à Trois-Rivières sont un peu plus lents, la coordonnatrice régionale, Mylène Bélanger, s'attend à ce que le nombre de raccompagnements augmente considérablement au cours des prochaines semaines alors que les célébrations de bureaux se multiplieront.

Mme Bélanger estime que les trois premières soirées se sont bien déroulées, même s'il y a eu une période d'attente plus importante d'environ 1h30 dans la nuit de samedi à dimanche.

Bénévoles recherchés

L'organisation est d'ailleurs toujours à la recherche de bénévoles pour effectuer des raccompagnements.

« Ils ont toujours besoin de bénévoles rappelle le ministre responsable de la Mauricie, Jean-Denis Girard, qui est président d'honneur de la campagne 2015. Les trois prochaines semaines vont être des semaines très achalandées, les partys de bureaux, c'est beaucoup dans les premières semaines de décembre qu'ils ont besoin de bénévoles. »

Le ministre ajoute qu'il a, lui-même, été bénévole pour Opération Nez rouge.  « C'est une soirée agréable entre amis, raccompagner les gens, dit-il. Les gens sont de bonne humeur, ils sont contents de voir arriver les bénévoles de Nez rouge pour les raccompagner en toute sécurité. »

Cap historique pour Opération Nez rouge

Opération Nez rouge a franchi un cap historique en effectuant son deux millionième raccompagnement samedi soir.

Pour souligner leur travail, les trois bénévoles qui ont participé à ce raccompagnement ont tous reçu un voyage pour deux à New York ainsi que deux billets pour assister à un match d'une équipe sportive professionnelle.

Depuis sa fondation, plus d'un million de bénévoles ont contribué à raccompagner les fêtards durant cette période de l'année.

Trente-deux années d'existence

Le coup d'envoi à la 32e campagne de l'Opération Nez rouge a été donné vendredi soir. Pour la première soirée, 1900 personnes ont été raccompagnées au Québec.

Le populaire service, qui a été lancé à Québec en 1984, permet aux gens qui ont pris un verre de rentrer de façon sécuritaire chez eux. Le porte-parole David Latouche rappelle l'importance des milliers de bénévoles, qui s'impliquent chaque année.

« Les bénévoles sont le nerf de la guerre, ils sont au centre de nos opérations. Si on n'avait pas de bénévoles, l'opération Nez rouge n'existerait pas » explique-t-il.

Il affirme que le recrutement des bénévoles demeure un défi constant pour l'organisation, notamment pour les raccompagnements au petit matin. « Quand vous faites l'expérience de bénévolat chez nous, vous n'avez pas d'horaire fixe. Les gens pensent parfois qu'ils sont obligés de se commettre pour tout le mois de décembre s'ils signent le formulaire. C'est complètement faux! »

Les bénévoles peuvent s'inscrire en remplissant un formulaire en ligne, 72 heures avant la soirée à laquelle ils veulent participer.

Application mobile

Cette année, le service fait un virage numérique, avec une application mobile qui peut être téléchargée par les utilisateurs. Les organisateurs espèrent ainsi attirer davantage les jeunes adultes, soit la clientèle ciblée par Opération Nez rouge.

L'Opération Nez rouge se poursuit jusqu'au 31 décembre. On prévoit cette année réaliser quelque 75 000 raccompagnements exécutés par près de 50 000 bénévoles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine