Retour

Opération pour faire respecter la limite de vitesse dans les zones scolaires à Trois-Rivières

La Sécurité publique de Trois-Rivières a lancé mercredi un appel aux automobilistes à ralentir et même à s'immobiliser lorsque nécessaire dans les zones scolaires. Une opération réalisée après avoir reçu des plaintes de parents et des requêtes de la part des écoles. 

Un texte de Marie-Ève Trudel

Les policiers se sont faits bien visibles dans le secteur de l'école Saint-Pie-X sur le boulevard des Récollets qui se trouve à l'entrée d'un carrefour giratoire. Les principales infractions observées sont le non-respect et de la signalisation des autobus et les excès de vitesse.

« On se fait souvent dire : « ça roule vite en avant de mon secteur, ça roule vite en avant de mon école », donc notre présence ici n'est pas étrangère à ça », dit l'agent Michel Letarte. 

« Certaines personnes vont encore trop vite », soutient le brigadier scolaire André Vigneault, en poste depuis 8 ans.

« Souvent le monde va rouler à 50 dans la zone de 30 », dit André Lapierre, un automobiliste qui connait bien le secteur.

L'école Saint-Pie-X est située près de l'intersection des boulevard Des Récollets et Laviolette. 

Pour un excès de vitesse dans une zone de 30 km/h, les automobilistes s'exposent à une amende pouvant aller jusqu'à 310 dollars. Rouler plus de 70 km/h dans une zone scolaire est considéré comme un grand excès de vitesse et le montant de la contravention peut doubler. Si un automobiliste va au-delà de 40 km/h dans une zone scolaire, des points d'inaptitude pourraient être ajoutés au dossier de conduite.

Plus d'articles

Commentaires