Les étudiants dans le besoin de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont désormais accès à une banque alimentaire sur le campus. Le Bon camarade leur offrira, deux fois par semaine, des denrées non-périssables et des produits frais recueillis par Moisson Mauricie/Centre-du-Québec. 

Un texte de Marie-Eve Cousineau

Le Groupe biblique universitaire de l'UQTR est derrière l'initiative. 

« On a reçu quelques demandes d'étudiants qui étaient réellement dans le besoin. D'où est venue l'idée du projet », dit Fabrice Kossi Sodoké, étudiant au doctorat originaire du Togo et coresponsable du projet de banque alimentaire.

Environ un étudiant de l'UQTR sur cinq dit vivre « une situation financière précaire », selon une enquête menée en février par le service aux étudiants de l'université auprès de 2295 répondants.

« [Ces étudiants] ont des fois du mal à payer leurs frais de scolarité et leur nourriture », dit Suzanne Attiori, étudiante à la maîtrise originaire de France et coresponsable du projet. 

Moisson Mauricie/Centre-du-Québec appuie le projet. L'organisme acheminera chaque semaine un nouvel arrivage de fruits, de légumes et de produits laitiers au Bon camarade. 

La banque alimentaire universitaire récolte aussi des denrées non-périssables (des légumineuses, du riz, des pâtes, etc.) à l'université. Elle invite la population à les déposer dans des bacs prévus à cette fin sur le campus.

La distribution des denrées aura lieu le mercredi et le vendredi. Les étudiants pourront récupérer la nourriture discrètement, sur rendez-vous.

Plus d'articles

Commentaires