Retour

Parler d’argent à vos enfants, les conseils du Centre d’intervention budgétaire et sociale de la Mauricie

Pour Virginie Rainville, l’allocation hebdomadaire est une belle occasion d’apprentissage financier pour l’enfant.« C’est une belle occasion de faire des apprentissages à nos jeunes », dit-elle. « On lui apprend que l’argent ne tombe pas du ciel , on lui apprend à faire des choix évidemment. On lui apprend à se tromper », a-t-elle dit à Barbara Leroux.

Différence entre besoin et désir

Un aspect important pour la conseillère, c’est aussi « de lui apprendre la différence entre les besoins et les désirs. Souvent les besoins et les désirs s’entremêlent, surtout chez les adolescents », a expiqué Mme Rainville.

Elle considère aussi « qu’il est important de parler des questions d’argent dès le plus jeune âge, comme les limites du budget quand ils veulent quelque chose. Comme par exemple, leur dire ce jouet coûte trop cher, peut-être plus à ta fête ou à Noël mais pas aujourd’hui », cite-t-elle en exemple, tout en précisant qu’il faut éviter « de leur faire porter le poids de nos limites financières. »

Quel âge pour de l'argent de poche?

Virginie Rainviille estime que « pour donner de l’argent de poche », on peut commencer lorsque l’enfant a entre 10 et 12 ans. « quand il commence à avoir une vie sociale extérieure. Il serait bien de lui demander ce qu’il compte en faire pour évaluer la pertinence et le montant à allouer », précise-t-elle.

Elles explique aussi que les parents sont le premier exemple pour les enfants. « Les parents doivent être très cohérents », dit-elle. Et de préciser qu’il faut « les laisser se tromper et les laisser faire des choix. Les aider à faire l’apprentissage reliée aux erreurs de la gestion d’argent. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards