Retour

Pas d'éducation sexuelle en classe pour la rentrée 2017

Les élèves de la Mauricie et du Centre-du-Québec n'auront pas de cours d'éducation sexuelle cette année. Les commissions scolaires ont toutes décidé d'attendre à 2018 pour offrir le cours, qui sera alors obligatoire.

À la suite d'un projet pilote mené dans 15 écoles de la province, le ministère de l’Éducation souhaite réinstaurer les cours d’éducation sexuelle dans les classes. Les établissements avaient toutefois le choix de les offrir dès la rentrée 2017, une option qui n’a été retenue par aucune commission scolaire locale.

La commission scolaire du Roy indique pour sa part que le cursus scolaire a déjà été modifié cette année et qu’elle a ainsi préféré attendre pour implanter les cours d’éducation sexuelle.

Or, toute une cohorte aurait pu bénéficier de précieux conseils sur ce sujet encore parfois tabou, selon la sexologue Mélanie Guérard.

La sexologue indique que les jeunes se tournent encore beaucoup vers Internet pour obtenir des réponses à leurs questions.

« Souvent, ce n’est pas suffisant et plutôt malsain », mentionne Mélanie Guérard.

Même si elle déplore que les commissions scolaires n’aient pas saisi l’occasion d’instaurer les cours dès l’automne, l’experte espère maintenant que les écoles prendront le temps de bien faire les choses.

Elle souhaite notamment que le futur cursus aborde l’aspect affectif lié à la sexualité.

« Les questionnements identitaires, les premières relations amoureuses… les jeunes ont besoin d’avoir des réponses en ce sens-là », indique-t-elle.

En Mauricie, le Séminaire Sainte-Marie de Shawinigan a pris part au projet pilote de deux ans du ministère de l’Éducation.

Avec les informations de Jennifer O'Bomsawin.

Plus d'articles

Commentaires