Retour

Pas de date de fermeture claire à la Villa du Jardin fleuri

Il y a beaucoup d'incertitude à la résidence pour personnes âgées La Villa du Jardin fleuri de Trois-Rivières. Une information circule voulant que la résidence ferme ses portes le 30 septembre, soit un mois avant la date prévue.

Un texte de Camille Carpentier

La résidence devait cesser ses activités le 31 octobre en raison de la révocation de son permis de conformité par la direction de la santé, le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Sur place, au moins quatre employés ont transmis l’information à Radio-Canada.

Les employés rencontrés ont précisé qu'aucune note officielle n'avait été distribuée, mais que l’information circule de bouche à oreille.

Par l'entremise du porte-parole de la résidence, Louis Aucoin, la directrice Johanne Bolduc a refusé de confirmer l’information.

Le gestionnaire Abraham Kaufman, un courtier immobilier de la région de Montréal, ne s’est lui aussi exprimé que par l’intermédiaire de M. Aucoin.

Selon lui, il s’agirait d’une fausse information.

« La date du 30 septembre, ce n’est pas une date qui est évoquée par la direction, précise Louis Aucoin. C'est certain que les résidents quittent tranquillement, ils pourraient avoir terminé de quitter avant le 31 octobre. »

Le CIUSSS MCQ confirme également que la fermeture de la résidence est toujours prévue pour le 31 octobre.

Selon M. Aucoin, il ne resterait plus qu’une vingtaine de résidents sur la soixantaine qui habitait la Villa en juillet dernier. Plusieurs résidents ont résilié leur bail dès la confirmation de la fermeture par la Cour en juillet.

Inquiétude des proches

L’information qui circule inquiète Lyne Pépin, dont la mère n’a toujours pas trouvé d’hébergement.

Selon Mme Pépin, sa mère doit être prise en charge par le gouvernement et attend qu'une place se libère dans une ressource d'hébergement intermédiaire.

« On attend. On ne sait pas. C’est hier qu'on a appris que la résidence fermerait le 30 septembre. Je vous avoue que ça m'a surprise, et désagréablement. »

La résidence tente toujours de contester la décision du CIUSSS, et martèle être conforme aux exigences. Le dossier est toujours devant le tribunal administratif du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine