Retour

Pas de nouveaux puits d'eau potable pour Saint-Étienne-des-Grès

Le maire de Saint-Étienne-des-Grès, Robert Landry, affirme que sa municipalité n'a pas besoin de trouver de nouvelles sources d'approvisionnement en eau potable pour les résidences situées prés de l'autoroute 55. Ce secteur est aux prises avec des problèmes d'eau contaminée au sel de déglaçage et aux fertilisants.

La municipalité vient d'obtenir la confirmation d'experts que ses puits actuels sont suffisants pour approvisionner le secteur.

Les résidences situées près de la Pépinière 55 doivent tout de même être reliées par un système d'aqueducs avec celui de la municipalité, un projet évalué à 2,2 milions de dollars.

Le ministère des Transports s'est déjà engagé à injecter 650 000 dollars dans ce projet puisque le problème de pollution proviendrait du sel de déglaçage utilisé sur l'autoroute 55. Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, tente de trouver les sommes manquantes.

Les puits d'une quarantaine de résidences de Saint-Étienne-des-Grès sont contaminés. Ils présentent un taux élevé de nitrites et de nitrates. Deux problèmes ont été identifiés: le sel de déglaçage utilisé sur l'autoroute 55 voisine pour la moitié des cas et des nitrates provenant de fertilisants pour l'autre moitié.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine