Retour

Pétition pour la défusion de Lac-à-la-Tortue : le député Donald Martel se défend de se mêler de ce qui ne le regarde pas

Le député caquiste de Nicolet-Bécancour Donald Martel, qui a déposé mardi à l'Assemblée nationale la pétition de citoyens qui souhaitent la défusion du secteur de Lac-à-la-Tortue de la Ville de Shawinigan, justifie son implication au dossier sur le compte de la démocratie.

En entrevue à l'émission Chez nous le matin, Donald Martel a expliqué qu'il a « pour principe que l'Assemblée nationale n'appartient pas aux députés; je ne représente pas que les électeurs qui ont voté pour moi, je représente 100 % des électeurs. »

Ce sont les instigateurs de la pétition qui ont approché le député de Nicolet-Bécancour, qui a accepté de déposer la pétition parce que le député qui représente Shawinigan, le représentant libéral dans Saint-Maurice Pierre Giguère, a refusé d'être mêlé au dossier.

« La Ville de Shawinigan n'est pas dans mon comté [et] je ne voudrais pas avoir l'air de m'immiscer dans le fond du sujet, convient le député de Nicolet-Bécancour, mais je constate qu'il y a un inconfort [chez les citoyens de Lac-à-la-Tortue]. »

En plus de déposer la pétition, Donald Martel a aussi organisé une rencontre entre les instigateurs de la pétition et le nouveau ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux. Ce dernier devrait bientôt donner une réponse à la demande des pétitionnaires.

Au total, plus de 1500 citoyens du secteur de Lac-à-la-Tortue ont signé la pétition qui demande d'ouvrir un registre de signatures pour la tenue d'un référendum.

Plus d'articles