Retour

Phénix : des fonctionnaires fédéraux affectés psychologiquement

Des fonctionnaires fédéraux ont vivement dénoncé les répercussions financières et personnelles des ratés du système de paye Phénix samedi dans plusieurs villes du Québec, dont Shawinigan. Une centaine de personnes se sont donné rendez-vous devant le bureau du député et ministre François-Philippe Champagne.

Le climat d'incertitude est nocif pour la santé, disent plusieurs fonctionnaires du Centre fiscal.

« Ça commence vraiment à nous affecter psychologiquement, explique l'une des fonctionnaires rencontrées, Sandra Pronovost. Est-ce que je vais avoir une paye? Est-ce que j'ai un trop-payé? Est-ce qu'ils vont m'enlever ma paye au complet? Ça commence à être vraiment stressant ».

Depuis plus d'un an, le système connaît des ratés qui empêchent des dizaines de milliers de personnes de recevoir leurs payes.

« Je pourrais vous dire que presque tout le monde a eu des problèmes de paye, explique le président du Syndicat des employés de l'Impôt au Centre fiscal à Shawinigan, André Bélanger. Des problèmes mineurs à majeurs. Des gens qui pendant plusieurs mois n'ont reçu aucun argent », ajoute-t-il.

« Inacceptable », dit le ministre

Le député de Saint-Maurice-Champlain et ministre, François-Philippe Champagne, vit de près les difficultés. L'un des employés de son bureau est victime du système Phénix.

Le député de Trois-Rivières, Robert Aubin, se montre critique. « Est-ce que Phénix, c'est le bon système? », questionne-t-il.

« Je ne pense pas que c'est la solution, rétorque François-Philippe Champagne. Je ne veux pas rajouter au problème existant déjà. Ce qu'on va faire, c'est travailler avec ce qu'on a et s'assurer qu'on a les compétences, qu'on a les gens, qu'on a les effectifs requis pour régler ce problème-là une fois pour toutes », ajoute-t-il.

Pour résoudre le problème, le gouvernement Trudeau a annoncé cette semaine la mise sur pied d'un groupe de travail ministériel.

Ottawa a également renoncé aux économies de 70 millions de dollars que devait générer Phénix. Cette somme pourrait être réinvestie pour embaucher d'autres conseillers en rémunération, par exemple.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine