Retour

Près de 1800 objets perdus chaque année dans les autobus de Trois-Rivières

Environ 5 objets sont retrouvés chaque jour dans les autobus de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR). Chacun de ces objets est conservé pendant 4 semaines dans les bureaux administratifs de la STTR et le personnel fait tout en son possible pour retrouver leur propriétaire.

Un texte de Mathieu Papillon

Voici quelques données qui peuvent surprendre concernant la gestion des objets perdus à la STTR :

« C'est arrivé la semaine dernière, quelqu'un a oublié son portefeuille qui contenait plus de 350 dollars », raconte la responsable des communications de la STTR Catherine Pellerin. « Et nous, quand on l'a retrouvé, l'argent était encore à l'intérieur, ajoute-t-elle. Donc, on les retrouve rapidement et en plus les gens sont honnêtes. »

Et pourtant...

C'est pourquoi le personnel de la STTR doit souvent déployer des efforts pour tenter de retrouver les propriétaires. « Pour les objets comme les portefeuilles ou les cartes étudiantes, on arrive à retracer les étudiants soit en communiquant avec l'école ou avec le bottin de l'UQTR par exemple », explique Mme Pellerin.

« Dans les portefeuilles, ce qui est bien pratique c'est la carte d'hôpital. Cette carte montre le numéro de téléphone contrairement à plusieurs autres pièces d'identité », souligne-t-elle. 

« Ça dépend des périodes. L'hiver, il y a beaucoup de mitaines et de gants. Pendant la période estivale, ce sont surtout des parapluies. À la rentrée scolaire, c'est le festival de la boîte à lunch », rigole Catherine Pellerin. 

Tous les deux ou trois mois, les objets perdus non réclamés sont remis à l'organisme Artisans de la paix de Trois-Rivières. 

Plus d'articles