Retour

Près de 2 M$ pour une fontaine et du pavé uni à l'Amphithéâtre Cogeco

L'ajout d'une fontaine et de pavé uni sur le site de l'Amphithéâtre Cogeco ne fait pas l'unanimité au conseil municipal de Trois-Rivières. Certains se demandent s'il est pertinent de dépenser autant d'argent sur l'Amphithéâtre.

Un texte de Marilyn Marceau

L'aménagement de l'espace entre l'Amphithéâtre Cogeco et le fleuve Saint-Laurent coûterait 1,8 million de dollars, dont la majeure partie servirait à construire une grande fontaine. La Ville veut aussi mettre du pavé uni, semblable à ce qu'il y a déjà ailleurs autour de l'amphithéâtre.

Le projet sera financé en grande partie par des subventions du gouvernement québécois de 1,3 million de dollars. Le reste, un demi-million de dollars, proviendra des coffres de la Ville.

Réticences au projet

Une motion portant sur ce projet a été déposée au conseil municipal de Trois-Rivières, lundi soir. Un conseiller est intervenu pour commenter la motion, ce qui est rare. Le représentant du district de Marie-de-l'Incarnation, Jean-François Aubin, a tenu à préciser que les élus allaient suivre de près le développement de ce projet.

M. Aubin trouve que suffisamment d'argent a déjà été dépensé pour l'Amphithéâtre, dont la construction a coûté environ 50 millions de dollars. Il déplore aussi que les subventions de Québec ne soient pas utilisées à d'autres fins.

« Je suis pour l'amphithéâtre, mais à un moment donné, il faut peut-être se dire "assez c'est assez". On a de la misère à entretenir nos rues, on a de la misère à mettre à jour l'île Saint-Quentin. Il y a plein d'autres choses dans la ville qui sont aussi importantes », affirme-t-il.

Possible réduction de la facture

Le maire suppléant, René Goyette, affirme que des conseillers ont fait part de leurs préoccupations et que le projet initial pourrait être modifié. Au lieu d'installer du pavé uni, d'autres options, moins coûteuses, seront étudiées.

M. Goyette affirme toutefois qu'il faut s'assurer de choisir un modèle en harmonie avec cette structure qui a remporté des prix d'architecture.

« On ne peut pas faire cela en bois, il faut nécessairement le faire avec une qualité, mais est-ce qu'il y a d'autres alternatives? Il faut regarder », a déclaré le maire suppléant.

Plus d'articles