Retour

Président Trump : « une forme d'inquiétude, mais pas de panique » au parc industriel et portuaire de Bécancour

Depuis l'élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le président-directeur général de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour (SPIPB), Maurice Richard, surveille les marchés financiers. « C'est le plus important pour nous puisqu'il y a des multinationales chez nous et plusieurs dont l'investisseur principal est américain » dit-il.

« Il n'y a pas de panique sur les marchés, jusqu'à maintenant, il n'y a pas de vagues », rassure-t-il. « Il y a une attente, c'est un phénomène nouveau. Ce sont nos voisins, des gens avec qui nous faisons le plus de relations d'affaires. »

« Oui, il y a une forme d'inquiétude », admet M. Richard. « Mais il n'y a pas de panique, en tout cas, pas en ce qui concerne les grands investisseurs que nous avons chez nous jusqu'à maintenant. »

Impossible de prévoir

M.Richard estime, en parlant du futur président américain, « que l'on se retrouve avec quelqu'un qui ne pourra pas réaliser tout ce qu'il a promis pendant la campagne, alors on va voir ce qu'il va décider de faire. C'est assez fantastique ! Et tout ça, c'est une forme d'incertitude pour une certaine période » dit-il en faisant référence à l'attente jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, lors de son investiture le 20 janvier 2017.

« Tout va être en fonction des orientations du nouveau gouvernement américain », a dit M. Richard à Barbara Leroux au micro de Facteur Matinal.

Malgré les menaces de mesures protectionnistes qui planent sur l'économie mondiale avec l'arrivée du 45e président des États-Unis, M. Richard souligne « que ce n'est pas totalement négatif ce qui peut se passer. »

Mais il précise « que l'on joue avec des hypothèses puisqu'on est avec quelqu'un qui est totalement imprévisible. Il n'y a personne qui est capable de prévoir » conclut Maurice Richard.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?