Retour

Problème d’eau potable à Saint-Étienne-des-Grès : le député de Maskinongé optimiste

Les résidents privés d'eau potable à Saint-Étienne-des-Grès devraient recevoir de bonnes nouvelles en 2017, selon le député du Parti libéral du Québec dans Maskinongé, Marc H. Plante, qui s'était engagé à trouver du financement.

Un texte de Marilyn Marceau

Depuis plus d’un an et demi, une quarantaine de maisons n’ont pas accès à de l'eau potable, car leurs puits ont été contaminés notamment par du sel de déglaçage.

« Ma priorité numéro un pour 2017 va être de pouvoir les relier au réseau d’aqueduc pour que ces gens-là aient de l’eau potable, qu’ils puissent enfin tourner la page et que leurs maisons reprennent leur pleine valeur », affirme M. Plante.

Le député s'était engagé à aider la Municipalité à trouver les fonds nécessaires pour construire les infrastructures leur permettant d’avoir à nouveau accès à l'eau potable.

Je m’attends à de très bonnes nouvelles en 2017.

Marc H. Plante, député de Maskinongé

Le projet de raccordement à l'eau potable devrait coûter entre 2 et 3 millions de dollars, selon le scénario retenu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine