Retour

Procès à Trois-Rivières du vol de sirop d'érable : le travail des avocats est terminé

À Trois-Rivières, au procès des quatre accusés du vol de 9500 barils de sirop d'érable, les plaidoiries des avocats de la Couronne ont pris fin mardi après celles de la défense lundi.

Richard et Raymond Vallières, Étienne St-Pierre et Jean Lord font face à de multiples accusations liées au vol, qui se serait déroulé entre août 2011 et juillet 2012, dans un entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ), à St-Louis-de-Blandford au Centre-du-Québec.

Le juge Raymond Pronovost a suspendu les audiences le temps de rédiger ses instructions afin de les présenter au jury jeudi. Les jurés seront ensuite séquestrés, le temps de délibérer et de rendre un verdict.

Plaidoirie

Lors de sa plaidoirie, le procureur de la Couronne, M. Julien Beauchamp-Laliberté, a indiqué que Richard Vallières, qui affirme avoir été menacé, « avait eu de multiples occasions de s'en sortir. Mais il ne l'a pas fait! » a soutenu l'avocat.

« Richard Vallières a acheté au moins 125 cargaisons de sirop de cet homme. Il aurait reçu des menaces à la 4e cargaison. Il lui restait 121 occasions pour arrêter d'en acheter, se sauver ou même appeler la police. Pourquoi il ne l'a pas fait? Parce que c'était sa business, son entreprise », a plaidé M. Beauchamp-Laliberté.

La semaine dernière, alors à la barre des témoins, Richard Vallières a dit avoir été menacé de mort de la part d'un autre accusé dans cette histoire. L'accusé en question subira son procès en janvier. L'identité de cet accusé ne peut être dévoilée en raison d'un interdit de publication.

D'après les informations de Sara Désilets-Rousseau

 

Plus d'articles