Retour

Procès du vol de sirop d'érable : une des présumées têtes dirigeantes témoigne à Trois-Rivières

Le témoignage de Richard Vallières, accusé du vol de sirop d'érable, a commencé mercredi au palais de justice de Trois-Rivières.

Richard et Raymond Vallières, ainsi qu'Étienne St-Pierre et Jean Lord font face à des accusations liées à ce spectaculaire vol de 9500 barils commis entre août 2011 et juillet 2012 dans un entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) à St-Louis-de-Blandford au Centre-du-Québec.

Lors de son témoignage, Richard Vallières a admis avoir acheté des barils de sirop d'érable à un des accusés alors qu'il n'était pas un acheteur autorisé par la FPAQ.

L'homme de Loretteville a déclaré avoir payé plusieurs fois 100 000$ comptant pour des cargaisons de 45 000 livres. Il a aussi affirmé avoir commis certains gestes sous la menace.

Par exemple, lors de la quatrième cargaison, Richard Vallières affirme avoir refusé dans un premier temps d'acheter ces barils puisqu'ils étaient aux couleurs de la FPAQ. Mais l'un des accusés, en sortant une arme, l'aurait menacé de s'en prendre à sa femme et à sa fille s'il n'achetait pas le sirop.

En contre-interrogatoire, l'homme de 38 ans a aussi admis avoir vidé à cinq reprises des cargaisons de barils de la FPAQ pour les remplir d'eau, toujours sous la menace selon lui.

Richard Vallières témoigne d'une voix faible, presque inaudible et a fondu en larmes en expliquant les menaces dont il aurait fait l'objet.

D'aprés les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Plus d'articles