Retour

Produits Forestiers Arbec se modernise et s'agrandit à Saint-Georges-de-Champlain

L'avenir de l'usine Produits Forestiers Arbec à Shawinigan secteur Saint-Georges-de-Champlain semble assuré. L'entreprise, qui fait partie du Groupe Saputo, annonce un projet de modernisation de 17 millions de dollars.

Un texte de Pierre-André Cloutier

C'est notamment en présence de la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, et de la ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet, qu'Arbec a dévoilé les détails de son projet de modernisation.

L'investissement permettra la consolidation de 125 emplois directs et de 125 emplois indirects.

Le projet vise à effectuer une mise à jour environnementale de l'usine, sa modernisation et l'ajout d'une chaîne de finition afin de produire un nouveau produit à valeur ajoutée.

Il s'agit d'un panneau de bois avec une membrane coupe-vapeur développé par l'entreprise américaine Huber Engineered Woods. Selon le vice-président exécutif chez Produits forestiers Arbec, Pierre Gingras, ce genre de panneau est très répandu aux États-Unis, mais encore peu présent au Canada et au Québec.

Le gouvernement du Québec accorde un prêt de 7,5 millions de dollars sur 5 ans à l'entreprise.

Selon la ministre Anglade, il était important de soutenir le projet puisque le secteur manufacturier fait partie des trois piliers de l'économie québécoise.

35 ans d'histoire

L'annonce de la modernisation de l'usine de Saint-Georges-de-Champlain vient donner un second souffle à l'usine qui compte un peu plus de 35 ans d'histoire.

D'après Pierre Gingras, la direction devait prendre d'importantes décisions au cours de l'été quant à la mise aux normes environnementales de l'usine.

Sans investissement majeur l'usine aurait pu fermer ses portes.

La direction a donc décidé de présenter au conseil d'administration un projet conjoint de mise aux normes et de produits à valeur ajoutée. Un projet plus séduisant, selon le vice-président exécutif chez Produits forestiers Arbec, Pierre Gingras.

« Plutôt que de présenter un projet de 5 millions de dollars qui aurait été refusé, nous avons présenté un projet de 17 millions [de dollars] plus intéressant », dit-il.

Tous les travailleurs rencontrés se réjouissent de l'annonce. Plusieurs d'entre eux travaillent dans l'usine de Saint-Georges-de-Champlain depuis ses débuts.

Ils sont conscients que la direction de l'usine a fait preuve de créativité pour utiliser la mise aux normes du site à son avantage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine