Retour

Projet de loi 86 : la Commission scolaire du Chemin-du-Roy dépose un mémoire

« Si ça avait vraiment été une priorité, il aurait fallu entendre [toutes les personnes intéressées] », croit le président du conseil des commissaires de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy Claude Lessard, concernant les consultations publiques sur le projet de loi 86 qui porte sur la réorganisation des commissions scolaires au Québec.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy doit déposer un mémoire lundi, à défaut de pouvoir participer directement aux travaux de la commission parlementaire particulière, qui fonctionnera sur invitation seulement.

Le projet de loi 86 propose entre autres d'abolir les élections scolaires, dont le taux de participation n'avait été que de 4,86 % en moyenne au Québec en 2014.

Le président du conseil des commissaires de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy est « totalement en désaccord » avec cette proposition. « On n'abolit pas une démocratie, on l'améliore », estime Claude Lessard.

Claude Lessard donne l'exemple d'autres provinces canadiennes qui ont décidé de jumeler les élections scolaires avec les élections municipales. « Le taux de participation a été de près de 40 % », rapporte-t-il. Il maintient également que les commissaires ont leur raison d'être, et que le système actuel fonctionne très bien, bien qu'il reconnaisse que certaines modifications pourraient y être apportées.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy demande la tenue d'états généraux de l'éducation pour qu'ils débouchent sur la rédaction d'une politique nationale sur l'éducation.

« Dans toute organisation aujourd'hui, quand on veut que les gens nous suivent, on commence par établir une mission, une valeur et une vision, explique Claude Lessard. Le projet de loi parle d'une mission, mais pas de valeur ou de vision. Quand on ne sait pas où on s'en va, c'est difficile de demander [aux gens] de nous suivre. Je pense qu'on devrait commencer par ça; c'est le fondement du Québec de demain. »

Les travaux parlementaires sur le projet de loi 86 doivent commencer mardi à Québec.

Plus d'articles