Le budget Leitão comprend des projets pour la Mauricie et le Centre-du-Québec. Le Plan des infrastructures du Québec 2018-2028 prévoit d'étudier l'agrandissement et le réaménagement de l'urgence de l'hôpital du Centre-de-la-Mauricie, une promesse de 31 millions formulée lors de l'élection de 2014 et attendue depuis.

D’autres projets, comme la réfection de la dalle de béton du pont Laviolette, sont à l'étude par le gouvernement du Québec. Des travaux de consolidation ont été faits l'été dernier en raison de signes inquiétants de vieillissement de la structure. L’amélioration de l’autoroute 55 entre l’échangeur des Acadiens et l’autoroute 20 font aussi partie des projets du gouvernement, sans pour autant que des sommes y soient allouées.

L’école Notre-Dame à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, surpeuplée, est absente du budget provincial, malgré un réinvestissement significatif en éducation. En entrevue, le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, assure toutefois être sensible au dossier. De récentes rencontres avec les intervenants concernés pourraient aboutir sur l’octroi d’une partie des 9,5 milliards de dollars prévus pour les infrastructures en éducation primaire et secondaire. Des annonces précises pourraient avoir lieu en juin.

CannabisLes municipalités se partageront 62 millions de dollars au cours des deux prochaines années pour gérer les impacts de la légalisation du cannabis. La majorité de ces sommes serviront à réduire les risques pour la santé, à lutter contre la contrebande et à former les policiers. Les Villes recevront également 10 millions par année du Fonds des revenus provenant de la vente du cannabis.

« Nous sommes au début du processus, des crédits additionnels viendront par la suite. À ce stade-ci, je ne serais pas prudent de m'engager à un pourcentage fixe aux municipalités », a expliqué le ministre des Finances, Carlos Leitao. L’Union des municipalités du Québec (UMQ) est tout de même satisfaite de l’aide financière accordée. Son président et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, insiste pour que les membres jouissent d’une liberté totale sur la façon d’utiliser cet argent. « Ce qui est une bonne nouvelle, c’est que les municipalités connaissent les montants fixes. Mais le transfert devra être fait sans condition », exige M. Cusson.

Industrie forestière, PME et main d’œuvre

Une somme additionnelle de 45 millions de dollars sera investie dans le Programme de biomasse forestière résiduelle. Au total, 127 millions de dollars iront à la protection et au développement de l’industrie forestière au Québec.

Les petites et moyennes entreprises du Québec ont aussi droit à une part du gâteau avec une baisse d’impôt de 8 % à 4 % d’ici 2022. Selon le gouvernement, cet allégement fiscal peut représenter jusqu’à 20 000 $ annuellement pour certaines entreprises.

Pour contrer la pénurie de main d’œuvre, Québec investira près de 810 millions de dollars sur cinq ans. Parmi cette enveloppe, des sommes sont prévues pour améliorer l’accueil de la main-d’œuvre immigrante en région. Des programmes de francisation et des bureaux du ministère de l’Immigration et de la diversité culturelle pourraient voir le jour dans les régions plus éloignées.

Prisons

Parmi les projets figurent la réfection des quartiers cellulaires à La Tuque et du service alimentaire de la prison de Trois-Rivières.

Musées gratuits un dimanche par mois

Boréalis, le Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, le Musée Pierre-Boucher, le Musée québécois de Culture populaire, ainsi que le Vieux presbytère de Batiscan seront tous gratuits une fois par mois.

Avec les informations d'Amélie Desmarais et de Catherine Paradis

Plus d'articles