Retour

Québec accorde 2 M$ pour décontaminer et réhabiliter des terrains à Shawinigan

Le gouvernement du Québec accorde près 2,23 millions de dollars à la Ville de Shawinigan pour cinq projets de décontamination et de réhabilitation sur son territoire.

Le ministre de l'Environnement, David Heurtel, et le député libéral de Saint-Maurice, Pierre Giguère, ont fait l'annonce ce matin de cette aide financière octroyée dans le cadre de projets du programme ClimatSol.

Plus tôt en novembre, le conseil municipal de Shawinigan avait décidé d'emprunter 5 millions de dollars pour décontaminer des sites.

Le maire Michel Angers avait alors déclaré que le moment était opportun pour amorcer la décontamination, notamment pour éviter que la situation affecte le passif financier de la Ville.

Cinq projets financés

Québec accorde à Shawinigan un million de dollars sur une période de dix ans pour le réaménagement d'un écocentre de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) sur le site de l'ancienne usine Shawbec.

Le montant total comprend également une somme d'un peu plus d'un demi-million sur dix ans pour la réhabilitation du terrain de l'ancien lieu d'élimination de neige de l'avenue Broadway. Ce site sera remis en état pour y permettre l'établissement de commerces ou de résidences.

Des sommes sont aussi prévues pour réhabiliter les terrains des anciennes usines Dupont et ICI Canada, auxquels Shawinigan prévoit donner une nouvelle vocation avec le prolongement du boulevard Royal.

La réhabilitation du terrain du garage municipal fait aussi partie des projets retenus. Après la décontamination, la Ville souhaite rendre ce site disponible pour des projets d'investissement.

Dix terrains situés dans divers secteurs de la ville, notamment l'avenue de la Transmission et le parc industriel J.-Armand-Foucher, feront l'objet d'études de caractérisation, soit des études pour déterminer l'ampleur de la contamination de leurs sols. Des analyses préliminaires ont déterminé que ces terrains sont contaminés, mais la Ville veut avoir plus d'informations pour décider de la suite des choses.

Quatre de ces cinq projets prévoient le maintien et la création de surfaces de végétation sur 10 % à 20 % de la superficie de chacun des terrains concernés.

Plus d'articles

Commentaires