Les proches d'Alexandre Cazes sont encore sous le choc après que le FBI eut confirmé jeudi que le jeune homme était à la tête du plus grand marché illicite en ligne. Alors que certains remettent en doute les allégations des autorités américaines, d'autres se disent peu surpris que le jeune homme de Trois-Rivières ait flirté avec la criminalité.

Un texte de Camille Carpentier

Joé Lacerte connaissait Alexandre Cazes depuis plusieurs années. Il n'a pas été étonné de son arrestation.

« J’avais quand même de mauvais feelings sur lui. Je voyais qu’il allait devenir croche », dit-il.

Selon Joé Lacerte, Alexandre Cazes aimait l’agent, mais il était « serviable » et « sympathique » avec les autres. Il est conscient que tous ne partagent toutefois pas son opinion à son sujet.

Deux femmes qui ont fréquenté Alexandre Cazes dressent en effet des portraits différents du jeune homme.

L’une d'elles, qui a eu une liaison amoureuse avec lui, assure que leur relation était bonne et se dit attristée par sa mort. Une autre femme affirme pour sa part qu’Alexandre Cazes l’a menacée et qu'il a piraté son compte de messagerie après qu’elle eut rejeté ses avances. Celle-ci n’a cependant jamais porté plainte à la police relativement à ces faits.

Un jeune homme « brillant »

Les proches d’Alexandre Cazes soulignent l’intelligence dont celui-ci était doté.

Une ancienne conjointe affirme qu’il était l’homme le plus intelligent qu’elle ait connu.

« Il était aimé par tout le monde », assure Joé Lacerte.

Des membres de sa famille demeurent sceptiques quant aux accusations du FBI, et doutent que le jeune homme ait réellement été impliqué dans le site web AlphaBay.

Sur Facebook, sa belle-mère dit avoir « de sérieux doutes » quant à ces allégations, mais soutient que « ça ne changera jamais l’amour qu’on a pour lui ».

« De toute façon, il n'avait pas été jugé encore et ne pourra jamais se défendre de ces accusations », ajoute-t-elle dans un message publié vendredi.

Alexandre Cazes résidait depuis quatre ans en Thaïlande. Il a été arrêté par la police thaïlandaise à Bangkok à la demande des autorités américaines le 5 juillet dernier, et a été retrouvé mort dans sa cellule sept jours plus tard.

Avec les informations de Jennifer O'Bomsawin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine