Pendant que les amateurs de boxe du Québec réclament que des boxeurs locaux soient mis de l'avant, Mikaël Zewski et son agent triment dur pour dénicher un promoteur.

Un texte de Jean-François Chabot

Absent du ring depuis octobre 2015, Zewski (27-1-0, 21 K.-O.) a été contraint de s'accorder cette pause le temps de permettre à la vilaine tendinite qui affectait son coude de guérir complètement.

Le problème, c'est que pendant qu'il prenait cette pause forcée, le contrat qui le liait avec le groupe de promotion américain Top Rank est venu à terme et n'a pas été renouvelé. C'est la troisième fois que les États-Unis le laissent tomber de la sorte. La firme Golden Boy Promotions fait partie du lot de ceux qui l'ont lâché.

Zewski est pourtant plus qu'un simple projet. Sa seule défaite, il l'a subie devant le Russe Konstantin Ponomarev (27-0-0), qui lui a alors ravi la ceinture NABF des poids moyens.

Zewski a repris l'entraînement dans un gymnase de Bécancour. Il gère aussi depuis peu, aux côtés de son père et entraîneur, sa propre école de boxe à Trois-Rivières.

Mais sans un promoteur pour lui organiser des combats, le téléphone ne sonne pas souvent.

Jeu de séduction avec GYM et Eye of the Tiger

Pour revoir Zewski, jeune boxeur spectaculaire en action, il faudra donc attendre qu'il signe une entente avec un nouveau promoteur. Mais rassurez-vous, votre patience sera bientôt récompensée.

L'agent de Zewski, Cameron Duncan, est présentement en pourparlers avec le Groupe Yvon Michel, d'une part, ainsi qu'avec Antonin Décarie, représentant de Camille Estefan chez Eye of the Tiger Management (EOTTM), d'autre part.

Les discussions vont bon train, même si selon les propos recueillis auprès des différentes parties, on est encore loin d'une entente.

Le principal intéressé affirme qu'il est déjà en très grande forme et qu'il serait probablement prêt à se battre dès la fin du mois de mars. Il avoue avoir des fourmis dans les jambes. Sans rentrer dans les détails, il dit qu'il serait heureux avec un pacte de trois ans.

Rencontré à Québec en marge du gala mettant en vedette Lucian Bute et Eleider Alvarez, Yvon Michel n'a pas caché son intérêt pour Zewski.

« Il a du talent. Il s'exprime bien. Mais je pense qu'il a été mal conseillé au cours des dernières années. Je crois que je pourrais lui permettre d'aller encore plus loin. Je dispose de la meilleure équipe de préparateurs jamais assemblée au Québec », a insisté Michel.

Interrogé à savoir si le père de Zewski pourrait continuer de travailler avec lui au sein de l'écurie GYM, Yvon Michel a répondu qu'il ne souhaitait pas aborder cette question publiquement.

De son côté, Antonin Décarie a dit espérer que les échanges puissent aboutir à l'arrivée d'un autre boxeur qui permettrait à EOTTM d'accéder aux sommets de la boxe professionnelle aux côtés des David Lemieux et Steven Butler.

« Nous avons soumis une offre et nous attendons toujours une réponse ou une contre-proposition », a indiqué Décarie, joint au téléphone.

En attendant, sachez que Zewski sera l'invité personnel d'Yvon Michel, vendredi soir, au Centre Vidéotron.

Une annonce est-elle imminente? Michel dit que non, mais qu'il espère simplement démontrer à Zewski son intérêt et le sérieux de son organisation.

Peut-être n'est-ce là que le début des enchères.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine