Retour

Raffinerie de biodiesel à La Tuque : un autre pas est franchi

Un pas de plus est franchi dans le projet de raffinerie de biodiesel, à La Tuque. Lundi, un partenariat a été signé entre FPInnovations et Bioénergie La Tuque. Les deux organismes ont conclu une entente de quatre ans.

Les deux groupes vont collaborer pour la réalisation d'une étude visant à évaluer la faisabilité du projet qui prévoit la transformation de résidus forestiers en carburant. L'étude devrait coûter environ 5 millions de dollars.

Le projet total est évalué à 700 millions de dollars. S'il se concrétise, près de 500 emplois seraient créés. La raffinerie pourrait produire jusqu'à 200 millions de litres de biodiesel par année.

La semaine prochaine, une délégation se rendra en Finlande afin de rencontrer des investisseurs. « Les négociations sont commencées. Les ententes de principe sont déjà acquises. Il y a dejà eu des rencontres entre nos collègues finlandais, nous et des représentants politiques tant au provincial qu'au fédéral », indique Pierre Lapointe, président et chef de la direction de FPInnovations.

Pour ce qui est d'une aide financière pour la réalisation de l'étude de faisabilité, la ministre régionale de la Mauricie, Julie Boulet, se dit confiante. « C'est innovant. C'est prometteur. Si aujourd'hui on est rendu là, c'est sûrement que ça tient la route. Je suis très heureuse », affirme la ministre Boulet.

Objectif : meilleur projet de bioraffinerie au monde

Le président de Bioénergie La Tuque et directeur du Service de développement économique et forestier de la Ville de La Tuque, Patrice Bergeron, explique que l'usine projetée à La Tuque serait la première du genre au Canada. « Notre objectif, c'est de créer le meilleur projet de bioraffinerie forestière au monde », a-t-il expliqué sur les ondes de l'émission Chez nous le matin

L'usine pilote devrait entrer en fonction au troisième trimestre de 2018. Les acteurs au dossier veulent d'abord mener une douzaine d'études préliminaires, entre autres en ce qui a trait à l'approvisionnement de l'usine. 

Avec les informations de Pierre Marceau

Plus d'articles

Commentaires