Les organismes communautaires de la région se joignent au mouvement national de mobilisation qui réclame du Gouvernement du Québec un réinvestissement d'un demi-milliard de dollars d'aide aux plus démunis.

Un texte de Pierre Marceau

La semaine prochaine, plus de 4000 organismes à travers le Québec organisent des manifestations et des marches, et certains d'entre eux cesseront complètement leurs activités.

L'objectif est de convaincre le gouvernement et la population de l'importance de la présence des organismes communautaires.

Pour François Landry, coordonnateur de la Table régionale des organismes communautaires (TROC) du Centre-du-Québec-Mauricie, « l'austérité n'existe pas selon le premier ministre Philippe Couillard et n'a jamais existé, mais on fait des surplus de 2,2 milliards. »

Pour lui, les organismes communautaires ne font que réclamer leur juste part.

Parmi les activités, une soupe populaire est prévue à Victoriaville, une manifestation est organisée à Bécancour et une caravane de la noirceur se déroulera à Sainte-Geneviève-de-la-Batiscan.

M. Landry conclut que, « si les groupes n'ont pas suffisamment d'argent, ça va craquer de toutes parts et bonne chance pour le reste. »

Plus d'articles