Retour

Réduction importante des émissions de particules de l'usine Kruger Wayagamack de Trois-Rivières

Le dernier précipitateur électrostatique de l'usine Wayagamack a permis une diminution de 85% des émissions de particules fines de la chaudière à biomasse sur lequel ce sytème a été installé en juin dernier, selon Kruger.

En tout, l'usine Wayagamack compte deux précipitateurs électrostatiques. Ensemble, ces deux machines ont engendré une réduction de 75% des émissions de particules fines du site industriel .

Ces améliorations technologiques pour réduire la pollution représentent un investissement de 10 millions de dollars depuis 2012 affirme Kruger.

« Kruger investit continuellement dans ses installations afin de réduire l'impact de nos activités sur l'environnement, tout en assurant la pérennité de nos usines et donc le maintien des emplois » indique François D'Amours, vice-président principal de Kruger.

Les deux usines Kruger à Trois-Rivières représentent 17,1% de tonnes de particules fines rejetées dans l'atmosphère pour toutes les usines du secteur de Trois-Rivières. À titre comparatif, l'Aluminenerie de Bécancour représente 79,5% des émissions de particules fines rejetées dans l'atmosphère par le secteur industriel selon les données déclarées à Environnement Canada en 2014.

Une étude d'Environnement Canada de 2014 indique que le secteur industriel est responsable de près de 20 % des émissions de particules fines. Le chauffage au bois représente plus de la moitié des particules fines émises dans l'atmosphère.

Plus d'articles