Retour

Refus de bénir l'urne après l'aide médicale à mourir : les évêques ne cautionnent pas, mais ne condamnent pas

L'Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) a réagi au témoignage de Pauline Vallières qui s'est sentie abandonnée par l'Église après que son mari ait reçu l'aide médicale à mourir en juillet 2016.

La mari de Pauline Vallières a eu droit à des funérailles religieuses, mais le prêtre a refusé de bénir l'urne. Le geste a profondément blessé la croyante.

Si l'AECQ ne cautionne pas le comportement du prêtre, elle ne le condamne pas non plus. « Ce n'est pas une question de dénoncer, il [le prêtre] devait avoir ses raisons, mais ce n'est certainement pas quelque chose qu'on encouragerait », dit Germain Tremblay, adjoint à l'Assemblée des évêques catholiques du Québec.

L'Assemblée soutient que chaque diocèse est libre de ses positions. « L'Église au Québec n'a pas de directives et n'en aura pas », soutient Germain Tremblay.

Les décisions de chaque diocèse leur appartiennent et on doit respecter ça.

Germain Tremblay, adjoint à l'AECQ

Germain Tremblay explique néanmoins que le comportement du prêtre à l'égard de madame Vallières ne doit pas servir de modèle. « Il ne faut pas voir là une action qui est à être imitée par l'ensemble des prêtres », dit-il.

L'Assemblée soutient qu'il faut continuer de supporter les personnes qui sont en deuil. « Les funérailles existent d'abord pour les personnes qui restent », dit l'adjoint à l'AECQ.

« L'euthanasie ne sera jamais acceptée »

L'AECQ réitère le rôle d'accompagnement de l'Église, mais demeure profondément en défaveur de l'aide médicale à mourir.

« L'euthanasie ne sera jamais acceptée, il y a d'autres façons de faire », tranche Germain Tremblay. « Le gouvernement s'est accaparé l'expression mourir dans la dignité, comme si la seule façon de mourir dans la dignité, c'était d'avoir recours à l'euthanasie », ajoute-t-il.

Pour sa part, le Diocèse de Trois-Rivières n'a toujours pas donné suite à nos demandes d'entrevue.

Plus d'articles

Commentaires