Retour

Réjean Héon condamné à huit mois d'emprisonnement

L'homme de 47 ans a commis des attouchements sexuels sur une mineure. Le juge Jacques Trudel l'a condamné à huit mois d'emprisonnement, suivis d'une probation de deux ans.

Au moment où Réjean Héon a posé ces gestes, la victime avait entre 11 et 15 ans. Les attouchements, d’abord par-dessus les vêtements de la fillette, puis aux parties génitales de Héon, ont eu lieu entre 1988 et 1993.

Le juge Jacques Trudel a insisté sur les conséquences des gestes de l’accusé sur sa victime, notamment sur son développement et sur ses relations avec les hommes.

La victime, qu’on ne peut identifier en raison d’un interdit de publication, a indiqué en entrevue qu’elle a dénoncé son agresseur notamment pour le message que ça pourrait envoyer aux victimes d’agressions sexuelles.

« C’est le message que j’envoie à mes enfants qui est important. Que c’est inacceptable. Qu’il ne faut pas que ça se reproduise. Je veux protéger les autres aussi, parce que c’est important que cet individu-là ne fasse pas d’autres victimes, que ça s’arrête », a-t-elle dit.

Héon souhaitait une peine dans la collectivité

Comme il n’existait pas de peine minimale au moment des gestes de l’accusé, son avocat, Me Denis Lavigne, plaidait pour une peine dans la collectivité ou 90 jours de prison à purger les fins de semaine.

Le juge Jacques Trudel s’est plutôt rangé du côté des arguments de la Couronne qui réclamait une peine d’emprisonnement ferme de 21 mois.

« Une peine d’emprisonnement ferme envoie selon moi un message au niveau de la société, à savoir que ces gestes-là ne sont absolument pas tolérés », indique le procureure de la Couronne, Me Eric Boudreau.

Selon un rapport prédecisionnel, Réjean Héon aurait un risque de récidive faible, voire inexistant. Il n'en demeure pas moins que la répétition des gestes et la position de confiance qu'il avait envers la victime justifient la peine de huit mois, indique le juge.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine