Retour

Rejet de candidature : l'ex-journaliste Dominique Trottier accuse le NPD de discrimination

L'ancien journaliste Dominique Trottier, qui avait l'intention de se présenter à l'investiture du NPD dans la circonscription de Saint-Maurice-Champlain pour la campagne électorale en cours, s'est vu refuser sa candidature il y a quelques jours. Dominique Trottier accuse le Nouveau Parti démocratique (NPD) de discrimination à son égard.

Dominique Trottier a reçu un courriel à la fin du mois de juillet. « Le NPD m'a alors indiqué que je ne pouvais pas me présenter pour leur formation en raison de mes problèmes de santé mentale survenus en 2012 », dit-il. 

Il avait jusque-là vendu une soixantaine de cartes de membres en juin et en juillet à des gens prêts à l'appuyer lors d'une éventuelle réunion d'investiture.

Dominique Trottier était journaliste pour l'émission J.E. au réseau TVA et avait été accusé de harcèlement à l'égard d'un de ses collègues, Michel Jean.

L'affaire s'est retrouvée devant la Cour du Québec, où l'ex-journaliste aurait reçu une absolution en septembre 2014. La Cour aurait reconnu que les faits reprochés s'étaient produits en raison d'un épisode de bipolarité, provoqué par les effets secondaires d'une médication inadéquate.

La Commission canadienne des droits de la personne

Dominique Trottier estime aujourd'hui qu'il est tout à fait apte à représenter le NPD dans Saint-Maurice-Champlain d'autant plus qu'il souscrit sans réserve au programme du parti. Il se dit victime de discrimination et se dit prêt à soumettre sa cause à la Commission canadienne des droits de la personne (CCDP).

Selon cette Commission : « La discrimination est une action ou une décision qui a pour effet de traiter de manière négative une personne ou un groupe en raison, par exemple, de sa race, de son âge ou de sa déficience (ou handicap). De telles raisons sont des motifs de discrimination », peut-on lire sur le site web de la CCDP.

Onze motifs de discrimination sont cités par la Commission. Parmi ceux-ci, le CCDP considère qu'on ne peut faire de la discrimination en invoquant une condamnation qui a fait l'objet d'une réhabilitation ou d'une suspension du casier criminel.

Le NPD réagit

Un porte-parole du NPD, Philippe Dion, n'a pas nié le rejet de la candidature de Dominique Trottier, affirmant que sa candidature a été rejetée deux fois. Dans le processus de sélection, une procédure d'appel est prévue par le parti. La candidature de l'ancien journaliste a été rejetée une seconde fois, après que le candidat a fait appel de la décision.

Le porte-parole a tenu à rappeler que le processus de sélection des candidats à l'investiture est confidentiel et que le NPD ne fera aucun autre commentaire à ce sujet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine