Retour

Rejet du cimetière musulman à Saint-Apollinaire : silence radio dans la région

La communauté musulmane et plusieurs municipalités de la Mauricie et du Centre-du-Québec se font avares de commentaires au lendemain du rejet du projet de cimetière musulman à Saint-Apollinaire, signe que le sujet demeure sensible.

Malik Hammadouche est le seul intervenant de la région contacté par Radio-Canada qui a accepté de se prononcer sur ce dossier controversé.

« C’est un résultat tellement discutable et, surtout, la question de la constitutionnalité d’un tel référendum se pose », estime l’ancien porte-parole de la mosquée de Trois-Rivières.

Sur les 36 citoyens de Saint-Apollinaire qui ont voté lors du référendum dimanche, 19 citoyens se sont opposés à l'implantation du cimetière musulman. Un résultat qui a provoqué la déception du Centre culturel islamique de Québec et d’élus locaux.

S’il est lui aussi déçu du résultat, Malik Hammadouche refuse d’associer cette prise de position à une tendance globale au Québec.

« C’est presque moitié, moitié, ce qui démontre, quelque part, à quel point les Québécois sont ouverts malgré tout ce qu’on peut en dire », insiste-t-il.

Est-il réaliste d’imaginer plus de cimetières multiconfessionnels comme celui inauguré à Saint-Augustin-de-Desmaures? De l’avis de Malik Hammadouche, il s’agit d’une solution à considérer.

Le débat n’est pas clos. Une rencontre est prévue mardi soir au Centre culturel islamique de Québec pour faire le point sur le dossier.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau.

Plus d'articles

Commentaires