Retour

Rencontres publiques à Nicolet et Trois-Rivières sur les zones inondables

Des consultations publiques sur la reconstruction dans les zones inondables sont prévues lundi soir à Nicolet et à Trois-Rivières. En tout, 17 rencontres sont prévues dans plusieurs régions du Québec.

Les citoyens et les organismes sont invités à s'exprimer sur la volonté du gouvernement du Québec de resserrer la réglementation sur la construction en zones inondables.

À la suite des inondations de ce printemps, Québec a annoncé son intention de ne pas permettre la reconstruction de bâtiments dans les zones de grand courant, appelées zones 0-20 ans où le risque d’inondations est estimé à une fois en 20 ans.

« L’objectif des rencontres va être de présenter aux citoyens [...] les paramètres techniques et surtout, répondre aux questions des citoyens et porter ces préoccupations-là auprès des autorités en vue d’un décret final », a expliqué le sous-ministre adjoint à l’urbanisme et à l’aménagement du territoire au ministère des Affaires municipales et Occupation du territoire, Daniel Gaudreau.

Dispositions prévues dans le décret pour la zone 0-20 ans :

  • Les nouvelles constructions seront interdites ;
  • La reconstruction des bâtiments dont les dommages sont estimés à plus de 50 % de la valeur foncière sera interdite ;
  • Il pourrait y avoir des exceptions pour des résidences principales endommagées entre 50 et 65 %.

À Louiseville, Maskinongé et Yamachiche, qui ont été particulièrement touchées par les inondations, aucune maison n'a été déclarée perte totale, selon les maires de ces municipalités.

Majorité des évaluations complétées

Les experts en sinistres ont réalisé 95 % des évaluations au Centre-du-Québec. En Mauricie, 76 % des inspections ont été complétées, a expliqué le sous-ministre adjoint, Daniel Gaudreau, en entrevue à l’émission Facteur matinal.

L’intention du gouvernement est d’agir le plus rapidement possible et à cet égard-là, les gens de la Sécurité publique sont à pied d’oeuvre pour sortir les rapports d’inspection de façon à ce que les citoyens aient l'heure juste concernant la possibilité de reconstruire ou non leur bâtiment et d’assurer la rénovation pour ceux que ce sera permis.

La crue du printemps a touché 278 municipalités du Québec et a inondé plus de 5 300 résidences. De ce nombre, de 500 à 800 ont été carrément détruites ou rendues inhabitables. Les inondations ont forcé l’évacuation de plus de 4 000 personnes ainsi que la fermeture de plusieurs routes dans la province.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine