Retour

Rentrée scolaire marquée par les moyens de pression des enseignants

La rentrée scolaire, cette année, est marquée par les moyens de pression des enseignants qui dénoncent les récentes compressions budgétaires et les négociations difficiles avec le gouvernement du Québec.

Un peu partout au Québec, les enseignants ont accueilli les élèves vêtus de chandails noirs. Vendredi, ce sera au tour de ceux de la Commission scolaire de l'Énergie de revêtir le chandail noir pour la rentrée. Des moyens de pression similaires seront exercés mardi, par les enseignants de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Les syndicats promettent d'ailleurs un automne chaud si les négociations n'avancent pas. Le chandail noir, le respect des 32 heures de travail par semaine et des récréations prolongées sont parmi les moyens de pression envisagés.

Des parents de la région se joindront aux enseignants pour manifester mardi.

Le printemps dernier, des parents de Montréal et Québec avaient décidé d'intervenir dans le débat sur le financement en éducation. Mardi, le mouvement prendra de l'ampleur alors que 15 des 17 régions du Québec seront le théâtre de manifestations similaires. Parents et enfants formeront une chaîne humaine autour de leur école. Pour l'instant, les parents et élèves de deux écoles de la Mauricie participeront à ces chaînes humaines, soit celles de Saint-Élie-de-Caxton et de Drummondville

Les syndicats d'enseignants promettent un automne chaud si les négociations n'avancent pas. Le chandail noir, le respect des 32 heures de travail par semaine et des récréations prolongées sont parmi les moyens de pression envisagés.

Hausse du nombre d'élèves

Cette année, le nombre d'élèves est encore en croissance à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. On compte 210 élèves de plus en 2015 qu'en 2014. Il y a toutefois moins d'élèves au secondaire, donc la hausse est particulièrement marquée au primaire.

Plus d'articles

Commentaires