Retour

Réouverture de l'auberge Le Florès à Shawinigan sous le signe du renouveau

L'Auberge Le Florès dans le secteur de Sainte-Flore à Shawinigan a annoncé mardi sa réouverture officielle et la consolidation de 15 emplois. L'homme d'affaires de Shawinigan qui a racheté l'établissement entend faire honneur à ses origines et mettre une touche asiatique à l'institution.

Un texte de Marie-Ève Trudel

Le propriétaire Ken Xu Kun Ze se réjouit de pouvoir faire revivre ce fleuron de Shawinigan, qui a croulé sous les dettes. Si les gens vont reconnaître la place, notamment ses allures champêtres, il insiste pour dire que beaucoup de changements ont été apportés. L'établissement présente une nouvelle administration et offre un nouveau service de restauration.

Le chef Dany Willard offrira une cuisine nord-américaine. « Le défi, ça va être de recréer la fidélité que les gens avaient de venir manger ici », dit-il, ajoutant qu'il croit que la relance du Florès a tout pour être un succès.

Le propriétaire est aussi en pourparlers avec un chef cuisinier de Hong Kong qui viendrait s'installer à l'auberge. Ken Xu Kun Ze entend offrir un vaste choix culinaire à ses clients. Il est d'ailleurs allé en voyage d'affaires en Asie dans le but d'attirer une clientèle internationale. 

Une employée, Marielle Doré, souligne d'ailleurs le travail qu'a accompli le nouveau propriétaire au cours des derniers mois et l'excellente relation qu'il a développée avec les employés. « Ils sont reconnaissants, ça fait du bien d'avoir des gens comme ça », dit Marielle Doré, qui est convaincue que l'auberge est en voie de retrouver son lustre d'antan. 

Les 34 chambres de l'établissement ont été mises au goût du jour et des planchers de bois remplaceront éventuellement les tapis.

L'éclairage du hall a été changé et de la musique classique résonne partout dans l'auberge, ce qui n'était pas le cas avant.

Le foyer a lui aussi changé : « On a désengorgé », dit Sylvia Bouchard, dont la compagnie PlaniFormat Événementiel a orchestré la soirée de relance de l'auberge. « C'est fou comme il y avait des meubles et des meubles et des meubles », ajoute-t-elle. 

Ken Xu Kun Ze a rappelé que les dettes du Florès ont frôlé le million de dollars. Il croit maintenant être sur le chemin de la rentabilité : déjà trois réservations ont été faites pour des mariages dans la prochaine année.

Des mois de difficultés financières

L'auberge Le Florès a fait plusieurs tentatives de relance au cours de la dernière année. En juillet 2014, les anciens propriétaires se sont placés sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. En décembre 2014, les propriétaires ont annoncé qu'ils continueraient leurs opérations et que l'offre de règlement, soumise aux créanciers, avait été acceptée. 

Finalement, l'auberge a dû fermer temporairement en mars 2015 après la démission de plusieurs employés. 

À l'été 2015, Ken Xu Kun Ze, un homme d'affaires de Shawinigan, propriétaire de la Pizzéria 67 et de l'hôtel Écono Confort et Spa, s'est porté acquéreur de l'établissement.

Plus d'articles

Commentaires