Jonathan Bettez n'est plus un employé de l'entreprise qu'il dirigeait, Emballages Bettez, située boulevard des Récollets, à Trois-Rivières. L'homme de 36 ans a été formellement accusé mardi de possession et de distribution de pornographie juvénile, puis remis en liberté.

Selon nos informations, il s'agit d'une décision familiale prise à la suite des événements des derniers jours. La direction s'affaire à une restructuration de l'entreprise, mais aucun changement de raison sociale n'est prévu. André Bettez, le père de Jonathan, demeure président de la compagnie. 

Les dirigeants sont en gestion de crise et tentent ainsi de rassurer les nombreux clients qui ont entendu parler de l'affaire Jonathan Bettez.

Mercredi matin, les enseignes des Emballages Bettez ont été retirées et le lettrage des camions a été modifié.

Le site web de l'entreprise présentait une simple page d'accueil blanche avec le logo de l'entreprise.

Toujours selon nos sources, les employés déplorent la médiatisation de cette histoire et la direction souhaite rappeler qu'il n'y a aucun lien entre les accusations de pornographie juvénile auxquelles fait face Jonathan Bettez et les activités de l'entreprise.

L'activité principale de l'entreprise est la distribution de produits d'emballage industriel, de restauration et d'entretien commercial.

D'après les informations de Maude Montembeault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine