Retour

Richmond-Arthabaska : le père du candidat Rayes est directeur adjoint des élections

Le directeur du scrutin adjoint dans la circonscription de Richmond-Arthabaska est le père d'Alain Rayes, le candidat du Parti conservateur.

C'est la troisième fois que Raouf Rayes accomplit cette tâche dans Richmond-Arthabaska, mais ce qu'il y a de particulier cette fois, c'est la présence de son fils, Alain, comme candidat.

Élections Canada assure que cette situation est permise. L'organisme a, tout de même, pris soin d'écrire à tous les candidats de Richmond-Arthabaska invitant ceux qui s'opposent à cette situation de le lui faire savoir. Ni le Nouveau Parti démocratique, ni le Parti libéral ne se sont opposés. Au Bloc québécois, le candidat Olivier Nolin ne s'oppose pas non plus, même s'il affirme qu'il y a un certain malaise.

« Une des questions qui demeurent, c'est vraiment est-ce que le candidat conservateur pourrait avoir des informations privilégiées auxquelles les autres candidats n'auraient pas accès? C'est vraiment la question qui demeure et qui crée un malaise, je crois, autant dans les partis politiques que chez les électeurs », estime le candidat bloquiste.

« Quand il y a une situation d'apparence de conflit ou apparence de difficulté, ce qui compte ce sont les mesures que l'on prend pour contrer cela. On ne peut pas automatiquement commencer à limoger des gens juste parce qu'il y a apparence de difficulté. Il y a moyen de pallier [...] ces situations-là afin de respecter les droits des gens d'avoir un emploi », estime Jean-Pierre Kingsley, ex-directeur général des élections du Canada, de 1990 à 2007.

Élections Canada se dit convaincue du professionnalisme de Raouf Rayes. Dans la lettre envoyée aux candidats, le directeur du scrutin indique que Raouf Rayes a toujours respecté le code de déontologie, qu'il a toujours été neutre, impartial et intègre.

Plus d'articles

Commentaires