Retour

Rugby féminin en Mauricie : beaucoup d'effervescence après la victoire des Canadiennes à Rio

La seule équipe féminine de Rugby en Mauricie, Les Braves de Trois-Rivières, concluait sa saison samedi à domicile. L'effervescence était palpable, quelques jours après que l'équipe canadienne féminine ait remporté le bronze, aux Jeux olympiques de Rio.

Il s'en est pourtant fallu de peu pour que la seule équipe féminine senior de rugby de la Mauricie voit le jour cette année. L'équipe s'est reformée cette année, après six ans d'absence du circuit québécois, faute de joueuses.

La médaille de bronze remportée par les Canadiennes aux jeux de Rio pourrait changer la donne. Les joueuses espèrent que cette victoire aux Jeux de Rio aura permis de mettre fin aux préjugés de ceux qui voient le rugby comme un sport violent.

« C'est vraiment beaucoup de stratégie, c'est vraiment beaucoup de mental, beaucoup de respect et d'esprit d'équipe aussi entre les équipes », dit la responsable de l'équipe, Annabelle Gauthier.

Et la relève?

Même si le sport n'est pas encore très développé dans la région, les joueuses estiment que le potentiel est là. « À Trois-Rivières, on voit qu'il y a un gros intérêt pour l'équipe de rugby féminine, constate la joueuse Ariane Bergeron. On entendait beaucoup parler des gars qui jouaient, mais là, de plus en plus, les filles nous parlent ».

Pour assurer une relève dans la région, les Braves croient que le rugby féminin devrait être accessible à un jeune âge. D'abord l'été, puis dans leur parcours scolaire, le tout encadré par des entraîneurs qualifiés.

Pour l'instant, le nombre d'équipes féminines dans les écoles secondaires de la Mauricie se comptent sur les doigts d'une main. Dans les cégeps, il n'y en a aucune.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine