Retour

Ruth Ellen Brosseau réélue dans Berthier-Maskinongé

La candidate néo-démocrate dans Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, retournera à la Chambre des communes. La députée sortante a reconquis son siège avec succès, lundi soir, avec plus de 42 % des voix.

Un texte d'Alexandre Duval

« Vous avez voté pour Jack Layton en 2011. Cette fois-ci, c'est pour Ruth Ellen Brosseau que vous avez voté », a lancé la néo-démocrate au terme de sa victoire, faisant référence au fait qu'elle était méconnue du public lorsqu'elle s'est présentée pour la première fois, en 2011.

Ruth Ellen Brosseau menait de front sa première vraie campagne, après avoir été qualifiée de candidate « fantôme » et de candidate « poteau » lors de l'élection de 2011. Malgré son absence dans Berthier-Maskinongé, elle avait alors été portée à Ottawa par la vague orange. 

Lundi soir, Ruth Ellen Brosseau est parvenue à recueillir un meilleur pourcentage de suffrages que lors de la dernière élection, où ses appuis se situaient tout juste sous la barre des 40 %.

La néo-démocrate a coiffé son plus proche rival, le bloquiste Yves Perron, qui a recueilli près de 26 % des suffrages. Malgré sa déception, celui-ci s'est dit satisfait de voir le nombre de députés bloquistes augmenter. « Le Bloc n'est pas mort », a-t-il laissé tomber.

Le libéral Pierre Destrempes s'est pour sa part attiré un peu plus de 20 % des voix. Quant à la conservatrice Mariane Foucrault, qui était la plus jeune candidate du Parti conservateur dans cette élection, elle a obtenu 10 % des voix. La jeune femme s'est engagée dans cette campagne à l'âge de 19 ans seulement.

Avec l'élection d'un gouvernement libéral majoritaire, Ruth Ellen Brosseau se retrouvera à nouveau sur les bancs d'opposition pour les quatre prochaines années. Devant cette situation, elle a affirmé être « capable de travailler avec les autres partis ».

D'autres détails suivront.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine