Retour

Sainte-Gertrude a le feu vert du ministère de la Santé pour former une équipe de premiers répondants

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a donné son accord au projet de premiers répondants à Sainte-Gertrude et octroie un financement de 5000 $ pour son démarrage. L'initiative devrait permettre de réduire considérablement les délais d'intervention. 

Un texte de Marie-Ève Trudel

Dans un premier temps, il s'agira notamment de former ceux qui seront appelés à agir comme premiers répondants. Jusqu'à présent, une douzaine de personnes se sont portées volontaires pour intégrer l'équipe. Ces volontaires sont des gens de Sainte-Gertrude ou du village voisin, Saint-Sylvère, qui seront munis d'un téléavertisseur leur permettant de réagir rapidement en cas d'urgence.

L'équipe de premiers répondants devrait être en mesure de se déployer en quelques minutes. Docteur Guillaume Langlois, qui pilote le projet, est convaincu que l'initiative peut faire une grande différence pour la communauté de 1300 habitants. 

Le programme de premiers répondants devrait être en opération dans les prochains mois, estime l'instigateur du projet, le temps notamment d'offrir les formations nécessaires et de régler les questions d'assurances.

Deux décès survenus en l'espace de quelques semaines l'été dernier ont incité la population de Ste-Gertrude à se mobiliser pour mettre sur pied un projet de premiers répondants.

Outre la subvention du ministère, des activités de financement ont été organisées à Sainte-Gertrude au cours des derniers mois de sorte qu'un autre montant de 5000 $ est disponible pour la bonne marche du projet. « On va vraiment pouvoir partir avec un équipement de pointe », résume le Dr Langlois.

Plus d'articles